[La Collec’ Facile] La Citroën 2cv

3 Wochen her - 14 Januar 2023, News d’Anciennes
[La Collec’ Facile] La Citroën 2cv
Qu’est ce qui fait d’une auto un mythe de la voiture ancienne ?

Son image, c’est certain. Son aura, aussi. Son histoire, évidemment. Mais est-ce que certaines autos ne sont pas devenues des voitures anciennes « logiques » parce qu’elles sont très faciles à collectionner ? Ce sont les questions qu’on va se poser dans une nouvelle série d’articles. Et pour commencer, on attaquer direct avec du très lourd : la Citroën 2CV.

LA CITROËN 2CV EN BREF
On vous la fait vraiment courte parce que l’histoire est normalement connu de tous… ou presque. La « deuche », c’est la voiture économique par excellence. Étudiée dès l’avant-guerre, les prototypes sont cachés mais son développement reprend juste après le conflit. En 1948 on la présente, avec son bicylindre, des performances limitées, mais un prix d’achat assez serré. Son nom ? Elle le tient de sa puissance fiscale, dans la lignée des Citroën précédentes (les Tractions s’appelaient 7, 11 et 15).

Son succès ne va pas se démentir. Plusieurs versions vont se succéder avec des moteurs de plus en plus performants. Quand on tente de la remplacer, avec la Dyane… on échoue puisque la remplaçante s’arrête avant la fin de la carrière de la Citroën 2CV. Celle-ci traverse en effet les époques. Sa production s’arrête en France en 1988, après 40 ans… mais la production continue au Portugal jusqu’au 27 Juillet 1990. C’est ce jour là qu’est produit le 5.111.961e exemplaire de celle qui est devenue une icône nationale.

L’ACHAT D’UNE CITROËN 2CV

Acheter une Citroën 2CV, c’est on ne peut plus simple. On en trouve partout, sur les sites spécialisés, les généralistes, bref, avec une production aussi longue, ce n’est pas une auto difficile à trouver. Attention cependant, il y a Citroën 2CV et Citroën 2CV. Une 2CV6 des dernières années sera forcément plus facile à trouver qu’une A construite avant 1959.

Pour ce qui est des prix, la différence va être semblable avec une généralité : plus elle sera ancienne, plus elle sera chère. On peut évidemment rajouter que l’état sera important, notamment au niveau de l’authenticité. Avoir toutes les « bonnes » pièces sera un plus, mais il faudra aussi débourser plus.

On trouvera d’autres exceptions : les quelques autos « neuves » (moins de 50km en gros) se vendent à des prix astronomiques qui ne sont comparables qu’avec ceux des rares Sahara. Mais on parle de vraies exceptions, réservées à des collectionneurs plus orientés conservateurs que rouleurs. Clairement, on sort du spectre classique de la Citroën 2CV mais cela représente moins de 1% des modèles en vente.

Côté prix… ça monte. Le statut d’icône fait de la Citroën 2CV une auto recherchée et évidente pour beaucoup de collectionneurs, en particulier pour ceux qui se lancent en collection. Cela joue aussi sur l’état des autos, avec des restaurations de plus en plus poussées ce qui impactera le prix.

Reste donc la question : peut-on trouver une deuche à bas prix ? Oui. Mais ça veut quand même dire qu’on sortira minimum 6000 € et que l’addition peut vite monter au-dessus des 10.000 €.

LA RESTAURATION D’UNE CITROËN 2CV
Il y a des autos qu’on trouve facilement mais qu’on doit impérativement trouver complètes sous peine de ne pas pouvoir assumer la restauration. La Citroën 2CV ne fait pas partie de cette catégorie.

Répandue, de plus en plus chère, avec une exigence de plus en plus élevée concernant la qualité des pièces, la Citroën 2CV est bien lotie pour ce qui est de la dispo des pièces. Si vous partez de loin dites-vous que vous pouvez trouver, en refabrication, un chassis 2cv homologué. Et ce n’est qu’une petite partie des possibilités, en fait, vous pouvez quasiment reconstruire une Deuche neuve à partir des pièces disponibles sur le marché !
Évidemment on généralise, encore une fois, plus l’auto sera ancienne, moins ce sera vrai.

Niveau qualité, vous avez différents prix évidemment. Plusieurs enseignes proposent des refabrications, certaines provenant d’un même fabricant, d’autres préférant sourcer elle-même voire refabriquer directement les pièces. Comme pour les autres voitures anciennes, vous décidez du prix et de la qualité que vous souhaitez, évidemment, les meilleures pièces sont rarement les moins chères. Si vous faites des économies sur ce point, préparez-vous à quelques surprises.

Pour mettre les mains dedans, la 2CV est une auto simple. Aucun système n’est vraiment complexe, mieux, elle sera une bonne auto pour apprendre les bases de la mécanique des voitures anciennes. Même au niveau de l’outillage, un copain et une sangle, et hop, vous sortez le moteur sans avoir à acheter une chèvre pour l’occasion !

FAIRE ROULER UNE CITROËN 2CV
Une fois achetée et éventuellement restaurée, la 2CV est prête à rouler. Jusqu’où ? C’est la question qu’il faudra se poser. Techniquement, c’est une auto fiable qui pourra vous emmener au bout de la France… en tout cas elle a une fiabilité « naturelle » qui la place dans le haut de la fourchette des voitures anciennes.

Son usage sera plutôt économique, la conso reste correcte, les consommables ne sont pas hors de prix. Non, la question vraiment importante c’est de savoir si ses performances vous conviendront. Avec une Deuche, vous ne serez certainement pas le squatteur de la voie de gauche sur autoroute. Il faudra faire avec sa puissance faible et il faudra prendre son temps. Plus il y aura d’occupants à bord… et pire ce sera, mais au moins l’ambiance du voyage sera plus animée !

D’ailleurs, notez bien que pour garder de bonnes performances, vous devez passer régulièrement par un réglage de votre moteur. Quelques chevaux en moins, quand on en a pas beaucoup, ça se sent tout de suite !

En tout cas la deuche est une voiture à faire rouler. Ce n’est pas une voiture ancienne qui ne doit sortir qu’entre deux averses par des températures tempérées. Alors ne vous privez pas.

LA VIE EN CLUB ?
Rares sont les autos avec autant de clubs ! L’Association des 2CV Clubs de France, qui organise notamment la « Nationale 2CV » tous les ans regroupe 125 clubs (sur 1180 en France) et 4500 membres ! Ajoutez des clubs internationaux et vous vous retrouvez au sein d’une vraie communauté.

Pourquoi est-ce important ? Un conseil, un dépannage, une information, voilà ce qu’offre un club. Et avoir une telle communauté est très utile. D’ailleurs, avant d’acheter une auto, vous rapprocher d’un club pourra être une bonne idée pour trouver des connaisseurs du modèle qui sauront bien évaluer votre potentiel achat.

CONCLUSION :
La Citroën 2CV n’est pas une voiture ancienne mythique pour rien. C’est une auto simple, facile, plutôt économique (tout dépend quand même de votre portefeuille pour l’achat) et vous pourrez rouler assez simplement avec.

Pour répondre à notre question de départ, est-ce qu’une Citroën 2CV est une voiture ancienne si connue parce qu’elle est facile ? La réponse est un grand oui !

Uunterstützen die Ukraine