Interclassics Brussels 2022, l’usine à rêves

il y a 2 mois - 25 Novembre 2022, gocar
Interclassics Brussels 2022, l’usine à rêves
Nous nous sommes rendus à la dernière édition du salon Brussels Interclassics. Voici nos coups de cœur.

Du 18 au 20 novembre derniers, le Heysel a accueilli le Salon Interclassics Brussels dédié aux voitures anciennes et aux youngtimers. Cet événement fêtait cette année les 75 ans de Ferrari et les 50 de BMW M avec deux expositions thématiques qui rassemblaient un grand nombre de véhicules retraçant l’histoire de ces deux lignées prestigieuses.

De plus en plus, les marques prennent en compte l’énorme ferveur du public pour ce genre d’évènements dédiés à la passion : Porsche, Lamborghini, Bentley et Volkswagen ont fait le déplacement. On retiendra surtout la très belle exposition consacrée au Combi qui permettait d’admirer toutes les générations de ce van légendaire. Une vraie invitation au voyage et à l’aventure !

Prix dingues
Comme d’habitude, de nombreux marchands de voitures anciennes belges et étrangers ont fait le déplacement avec des véhicules remarquables. Malheureusement, les prix affichés sont parfois délirants comme une Peugeot 504 à 49.000 € ou une Citroën ID 19 en état d’origine à 85.900 € ! Que les collectionneurs débutants qui nous lisent se rassurent, les tarifs vus à Interclassics ne reflètent en rien la réalité du marché. Cette surenchère ridicule et inutile est propre aux beaux salons européens…

A boire et à manger
Parmi les véhicules exposés se cachaient quelques pépites comme une BMW Isetta équipée d’une microscopique caravane, une réplique de l’Aston Martin DB5 « Goldfinger » de 007 avec ses gadgets fonctionnels, une Peugeot 205 1.1 en état neuf ou encore plusieurs voitures arborant une magnifique patine d’origine.

Si l’on n’avait pas un portefeuille bien garni, il était possible de se tourner vers les marchands d’automobilia et de pièces détachées. De petites pépites s’y cachaient, à l’instar de l’enseigne française qui vendait des ampoules LED destinées aux voitures anciennes qui permettent d’améliorer leur éclairage d’origine (ce qui est un sacré plus pour la sécurité, surtout pour les véhicules en 6V), tout en soulageant leur batterie. Il y en avait donc pour tous les goûts et la formule semble avoir particulièrement plu au public qui s’est déplacé en masse durant ces trois jours.

Soutenons l'Ukraine