Abarth fête ses 70 ans

5 April 2019 - Auto Plus

Abarth fête ses 70 ans

Le préparateur attitré de Fiat est né le 31 mars 1949.

Commercialiser des kits afin d'améliorer les performances de voitures de série. Tel est le crédo dès son lancement de la jeune société Abarth & Co, fondée le 31 mars 1949, par le pilote auto Guido Scagliarini et le jeune Carlo Abarth.

Qui est Carlo Abarth ?
Né en Autriche, en novembre 1908, Karl est d'abord un passionné de motos. A l'âge de 20 ans, il devient le pilote officiel de l'écurie Motor Thun et enchaine les victoires. Victime d'un accident, il abandonne le deux-roues et se tourne vers la compétition de Side Car. Les succès ne se font pas attendre. Le jeune homme bat l'Orient Express sur les 1.370 km de la ligne Vienne–Ostende. En 1939, un nouvel accident met un terme définitif à sa carrière de compétiteur. C'est un nouveau début pour lui. En 1945, il devient citoyen italien, prend le prénom de Carlo et s'installe à Merano, au nord-est de l'Italie.

Première création, premier succès
La 1ère voiture de la toute jeune société Abarth & Co est une 204 A, basée sur une Fiat 1100. Leur monture ne tarde pas à les faire connaître. Le pilote italien Tazio Nuvolari leur offre leur 1ere victoire, le 10 avril 1950, sur la course Palermo-Monte Pellegrino. En plus des activités de course, les deux hommes se lancent dans la production de « kits performance » pour les voitures de série. Parmi les composants des packs, le pot d'échappement qualifié d'« emblème du style Abarth ». En quelques années, l'entreprise se mondialise et compte 375 salariés. En 1962, 65% de la production de ses pots d'échappement (environ 300.000) sont destinés à l'exportation.

Des records sur piste et en rallyes
A la fin des années 50, début des années 60, Abarth enchaîne les records. Sa Fiat 750 (par Bertone) bat un record d'endurance et de vitesse. La même année, sur le circuit de Monza, elle s'offre le record des 24 heures en parcourant 3.743 km à une vitesse moyenne de 155 km/h. Elle établit ensuite d'autres prouesses. En 1958, le préparateur s'attèle à revoir la Fiat 500. Le travail remarquable accomplit contribue à établir l'impressionnant palmarès de la marque : 10 records du monde, 133 records internationaux, plus de 10.000 victoires sur circuit. En1971, racheté par Fiat, Abarth se lance en rallye. La Fiat 124 Abarth, remporte le titre européen en 1972 et 1975 et la 131 Abarth devient championne du monde en 1977, 1978 et 1980.

Renaissance d'Abarth en 2007
A la mort de Carlo Abarth (24 octobre 1979), l'écurie de course est vendue et Abarth devient officiellement le département sport du groupe Fiat Auto (Fiat, Lancia, Autobianchi). La marque ressuscite en 2007 avec l'Abarth Grande Punto pour commencer puis l'Abarth 500 en 2008. Aujourd'hui, la Fiat 124 Spider profite également du savoir-faire du sorcier. Pour chaque modèle de la gamme modèle, il existe une version de course ou de rallye.

En clin d'œil aux 70 ans de la marque, tous les modèles produits en 2019 seront estampillés d'un logo spécifique. En Europe, en 2018, Abarth a immatriculé près de 23.500 véhicules en progression de 36,5% comparé à 2017.

Pourquoi un scorpion pour emblème ?
Le symbole fétiche d'Abarth est un scorpion, car c'est le signe du zodiaque de Carlo Abarth. L'emblème orne toutes les voitures de compétition de la marque.

 

Sell Your Car