La voiture de collection, ce marché juteux pour les équipementiers

7 Juli 2021 - caradisiac

La voiture de collection, ce marché juteux pour les équipementiers

Que ce soit du côté des constructeurs comme des équipementiers, le marché de la voiture de collection est particulièrement juteux.

Depuis quelques années, cela ne vous aura échappé que de nombreux constructeurs au patrimoine automobile plus ou moins important ont décidé de monter des départements "classics" spécifiquement destinés aux propriétaires des vieilles gloires de la marque. Ceci afin de leur proposer d'entretenir et de maintenir en ordre de marche leur auto. Un objectif double pour les constructeurs : à la fois un patrimoine sauvegardé, qui participe à la communication sur certains évènements, mais aussi un marché parfois très important, avec des clients aux budgets variés, pouvant aller du petit collectionneur au richissime propriétaire.

Peugeot (avec l'Aventure), BMW, Mercedes, Renault, Jaguar... certains vont même jusqu'à relancer la production d'anciennes autos mythiques en petite série, et à prix d'or, pour satisfaire certains clients aisés.

 Mais les marques ne sont pas seules dans cette aventure. Elles ont évidemment besoin des équipementiers qui jouent un rôle crucial, en particulier dans certains domaines comme la carrosserie, et la mécanique. Certaines pièces s'étant faites rares, il devient compliqué pour certains propriétaires de s'approvisionner.

La dernière nouvelle en date, c'est l'arrivée d'une gamme spéciale collection et youngtimers chez NTN-SNR, le spécialiste français du roulement basé à Annecy. Lequel avait un temps été une filiale Renault, puis cédé au géant japonais NTN.

NTN-SNR a articulé son offre autour de 3 gammes (roues, suspension et distribution) avec près de 500 kits proposés, sur un panel très large d'autos et d'époques, de la fin de la Seconde Guerre Mondiale aux plus récents Youngtimers.