Cette Bugatti “dans son jus” est une œuvre d’art !

3 Septembre 2020 - gocar

Cette Bugatti “dans son jus” est une œuvre d’art !

Datant de 1925, cette Bugatti Type 35C Grand Prix toute décatie va bientôt être mise aux enchères. Sa patine en fait un des exemplaires les plus originaux au monde.

Dès ses débuts en 1924, la Bugatti Type 35 a démontré ses capacités uniques sur tous les circuits d'Europe et s'est imposée d'emblée comme une machine à gagner. L'exemplaire 4871 que vous pouvez admirer a été construit en 1925 et est équipé d'un compresseur mécanique Roots.

En 1928, cette Bugatti a participé à la Targa Florio aux mains de son propriétaire, ainsi qu'à la Coupe de Bourgogne et à d'autres Grands Prix en Europe. En 1932, un italien l'a acheté à son second propriétaire et l'a repeinte en rouge. Ce dernier a alors participé à plusieurs épreuves sur circuit et à des courses de côtes.

Ce n'est qu'en 1958 que la voiture a été une nouvelle fois vendue à Jean Ooms, collectionneur belge. Demeurée dans notre pays depuis, elle a bénéficié d'une rénovation mécanique par le spécialiste anglais Ivan Dutton. Aujourd'hui possédée par l'homme d'affaire Hubert Fabri, également propriétaire de la Bugatti 59 ex Roi Leopold III, la Bugatti Type 35 C sera vendue aux enchères par Gooding & Company le 5 septembre prochain avec le reste de l'impressionnante collection (15 véhicules exceptionnels) de celui qu'on appelle « le roi du caoutchouc ». Cette voiture est estimée à plus de 3,3 millions d'€ alors que la vente de la collection devrait rapporter près de 50 millions d'€ !