Prix des voitures de collection : peut-on expliquer l'irrationnel ?

25 Junho 2022 - automobile-magazine

Jaguar D

Dans un contexte d'électrification massive ces dernières années, les voitures à essence voient parfois leur cote augmenter exagérément, comme si un doute planait sur la possibilité de pouvoir s'en servir demain et qu'il fallait en profiter. L'AM vous explique un peu la mécanique des voitures de collection.

Le 5 Mai dernier, le constructeur Mercedes Benz a vendu pour 135 Millions d’Euros, une Mercedes 300 SLR Uhlenhaut, du nom de l’ingénieur-pilote Rudolf Uhlenhaut entré chez Mercedes en 1931, concepteur des voitures de compétition de la marque, et responsable dans les années 50, du développement des modèles de courses 300 SL (victorieuse aux 24 Heures Mans en 1952 notamment) et 300 SLR (Championne du monde des voitures de sport en 1955), cette version étant elle-même extrapolée de la Formule 1 W196 ayant dominé le championnat mondial en 1954 et 1955 avec Jean-Manuel et Stirling Moss. Elle est donc devenue la voiture la plus chère du monde ! Comble du privilège, L'Automobile Magazine avait eu l'occasion d'en prendre le volant avant cette destinée extraordinaire...

Record pulvérisé
Les résultats (publics), des ventes aux enchères établissent qu’un an auparavant, début juin 2021, une Ferrari 250 GTO de 1964, avait déjà défrayé la chronique en atteignant 54 millions d’euros lors d’une vacation, battant ainsi le record de RM Sotheby’s qui avait également vendu en Août 2018, une GTO de 1962 pour 44 Millions de Dollars (hors frais), elle-même effaçant le score d’une autre GTO de 1963 vendue de gré à gré 38.5 Millions d’Euros (source Bloomberg 1/10/2013). Une autre GTO de 1963 aurait été vendue de manière privée en juin 2018 pour un montant de 70 millions d’euros, mais aucune confirmation officielle ne permet de le certifier.

Cela ne remet de toutes façons pas en cause le nouveau record établi par la Mercedes 300 SLR, mettant fin à l’hégémonie des Ferrari en matière de prix stratosphériques. Car derrière la GTO, d’autres Ferrari ont régulièrement franchi la barre des 10 millions ces dix dernières années. On se souvient par exemple de la 335S de 1957 vendue par Artcurial à Paris en 2016 pour plus de 32 millions d’euros, et de la 250 California 1961, ex Alain Delon, vendue par cette même Maison à Paris l’année précédente en février 2015. Quelques "intruses" s’immiscent dans ce gotha, comme des Bugatti, Jaguar, Aston Martin, ou Porsche de course ; ou des prestigieuses classiques des années 1930 comme des Duesenberg, Alfa Romeo ou Bugatti ; mais Ferrari domine sans conteste, quelque soit la période de fabrication.

Marché coté
La cote justement, parlons-en ! A l’instar du marché de l’Art, les voitures de collection s’échangent sur un marché tenu par des spécialistes, voire des experts, au terme de transactions connues (résultats des ventes aux enchères) ; ou relativement transparentes (prix annoncé par un vendeur professionnel ou un particulier) ; ou encore, plus discrètes dans le cadre d’un réseau d’amateurs qui se fréquentent et négocient entre eux. Les résultats des seules ventes aux enchères, qui adjugent des milliers de véhicules anciens par an, mettent en lumière le niveau de transaction et établissent ainsi une cote de référence. Certes, les ventes à plus de 1 millions sont plus rares, mais il y en a suffisamment pour établir une sorte de cartographie du marché, de sa santé et de ses tendances. Force est de constater que ces dix dernières années, les plus-values enregistrées sont spectaculaires (parfois en centaines de pourcent), conférant à ce marché un attrait élevé. Il en résulte inéluctablement des comportements spéculatifs, mais le manque de culture automobile de certains acheteurs a provoqué dans le passé des "explosions de bulle spéculative" dissuadant les investisseurs sans passion au profit des véritables amateurs.

Un marché mondial
De fait, le marché est tarifé pour les modèles, même chers, disponibles en quantité substantielle. Les transactions visibles, ou connues, permettent de fixer un ordre de prix, que les revues spécialisées publient et que les vendeurs et acheteurs consultent. Ainsi des magazines comme Rétroviseur ou AutoRetro indiquent chaque mois la cote de la plupart des modèles, et L.V.A (La Vie de l’Auto) édite chaque année, un guide et une cote établie à partir des résultats mondiaux des ventes aux enchères. Car l’automobile ancienne de collection est un loisir, et une activité, internationale. Il peut y avoir des écarts de prix d’un pays à l’autre pour des marques ou modèles nationaux, mais au-delà de 50 000 Euros, le niveau global redevient homogène.

La même voiture, en état comparable, sera vendue au même prix en Europe ou aux USA. Seule sa rareté, localement, pourra provoquer des écarts (une DS Citroën par exemple, se vendra plus chère à Los Angeles qu’à Paris, et inversement pour une Chevrolet Corvette C3), mais pas pour les "grosses pièces" pour lesquelles l’acheteur n’est pas freiné par les frontières. Les plus grands collectionneurs se retrouvent aussi bien à Londres, Monaco, Paris, ou en Californie. Dès lors, une Porsche 356 ou une Jaguar Type E série 1 ont la même cote ou que ce soit. En revanche, les modèles exceptionnels échappent à toute logique de cote, car il n’en existe pas, sinon le dernier résultat connu…

L’exceptionnel n’a pas de prix
L’absence de transactions sur une œuvre ou un objet, du fait de son extrême rareté, ne permet pas d’établir une cote. Les estimations communiquées dans les catalogues des Maisons de Ventes sont d’ailleurs fréquemment éloignées du prix d’adjudication, souvent nettement plus élevé. Lorsqu’un véhicule est convoité par quelques connaisseurs, c’est leur désir de le posséder et leur surface financière, qui font le prix. Il suffit d’être deux lors d’une vacation… Non seulement les acquéreurs potentiels sont aptes à mesurer la rareté de l’opportunité qu’ils ne veulent pas voir passer, mais ils sont aussi entrainés par le caractère compétitif d’une vacation, leur égo et l’adrénaline du moment les conduisant parfois à aller au-delà des limites les plus raisonnables.

C’est la combinaison de plusieurs critères qui procure le caractère exceptionnel d’une automobile :

  • sa rareté : dans le cas de la Ferrari GTO, il n’y en a eu que 36 de produites ; pour la Mercedes 300 SLR, il n’en existe que deux, jamais vendues, toujours propriété du constructeur, la seconde étant exposée dans son musée à Stuttgart. Plus l’offre est faible au regard de la demande, plus le prix sera possiblement élevé ; c’est une Loi économique qui s’applique à tous les biens et services.
    ses caractéristiques et performances : une marque de luxe, le modèle le plus puissant ou rapide en son temps, un style innovant, sont autant de leviers influençant le prix. La 300 SLR qui dépassait les 300 km/h à une époque ou les plus rapides dépassaient à peine le 200 est de facto au-dessus de la moyenne. Certaines voitures ont ainsi marqué leur époque par leurs performances et leur style, comme la Lamborghini Miura dans les années 60 ou la MacLaren F1 dans les années 90 qui sont devenues presqu’immédiatement des collectors convoités.
  • son état : s’il est d’origine ou scrupuleusement restauré par des spécialistes réputés. Un dossier composé de toutes les factures depuis la première commande, peut générer une surcote de 10 à 20%. Il est également important que la voiture ait conservé ses éléments d’origine principaux (châssis, moteur, boite de vitesse notamment) et que leurs numéros concordent avec les papiers du véhicule. Si tel n’est pas le cas, la valeur peut baisser d’un bon tiers, même si tout est neuf ; oui mais pas d’origine… (vaste débat).
  • sa provenance : s’il a été possédé longtemps par un ou très peu de propriétaires parfaitement identifiés ; et pour peu que l’un des propriétaires soit une célébrité (acteur, chanteur, homme politique, le Pape…), alors le prix peut doubler, tripler, et plus encore. Les voitures et motos ayant appartenu à Johnny Halliday sont vendues totalement hors cote, comme celles de Steve McQueen ou de John Lennon.
    sa position dans le continuum de production : la toute première ou la dernière d’une série, même largement diffusée, est très convoitée par quelques collectionneurs (principalement américains), qui n’hésitent pas à les payer très au-delà de leur niveau de prix habituel. Dans le même ordre d’idée, les premières Jaguar E commercialisées peuvent prétendre à 30 à 50% de surcote. La plupart des marques connaissent également ce phénomène de prime à la présérie ou aux premiers numéros.
  • son palmarès s’il s’agit d’une voiture de compétition. Une Jaguar D ou une Porsche 917 ayant gagné les 24h du Mans, peut valoir deux à cinq fois le prix de la même voiture arrivée 3eme. Plus le véhicule est nanti d’une histoire traçable, bien documentée, et enrichie par des résultats en course obtenus par des pilotes célèbres, plus il est désirable, et donc cher.

Une voiture qui coche toutes les cases, comme la Mercedes 300 SLR, suscite forcément une convoitise auprès des plus grands collectionneurs. L’offre est plus que rarissime, il n’y en a que deux, dont une ne sera jamais à vendre, et elle incarne le meilleur de Mercedes. Il a suffi au constructeur allemand d’inviter les plus grands collectionneurs de la planète à cette vente privée pour déclencher un processus ayant abouti aux 135 Millions. Elle aurait pu faire 50 Millions, comme 100 ou 200… C’est irrationnel, et en même temps, cela reste encore moins cher que certaines toiles de Maître. Naturellement, peu de collectionneurs disposent d’assez d’argent pour s’offrir de tels objets, mais ceux qui appartiennent à ce cercle très restreint ne se fixent pas véritablement de limites. Celui qui la veut vraiment, a les moyens de l’obtenir.

Pure folie ?
Pas sûr quand on voit que les Ferrari 250 GTO qui se sont vendues plusieurs dizaines de Millions ces dernières années, s’échangeaient à moins de 10 Millions il y a 20 ans, et moins de 1, dans les années 80. Une "simple" Mercedes 300 SL Papillon (produite à 1400 exemplaires) que l’on peut facilement trouver chez des marchands ou lors de ventes aux enchères, se vend aujourd’hui entre 1 et 1.5 Millions selon le pédigrée. Elle valait dix fois moins il y a 30 ans. On comprend alors, que la passion n’est pas totalement aveugle et que si on en a les moyens, dépenser ses économies dans une belle ancienne peut s’avérer un bon placement.

Notícias Por Etiquetas

alfa romeoAlfa Romeo 8CAlfa Romeo GiuliaAlfa Romeo GiuliettaAncêtresaston martinAston Martin DB5auctionaudiauktionAustinbarn findBelgiumbentleybikebikesBMWBMW 507BMW IsettaBMW M1BonhamsBrazilbugattiBuickbuying guidecadillaccamperCanadacar buying guidecar collectioncelebritiescelebritychevroletChevrolet Bel AirChevrolet Camarochevrolet corvetteChevrolet ImpalaChryslerCitroenCitroen 2CVCitroen DSCitroen MehariCitroen Type Hclassicclassic carclassic car showcollectioncoronaviruscustom carDatsunDe TomasoDelahayeDeLoreanDeutschlandDKWdodgeDodge Chargerdrag raceelectricEuropeevexpoFerrariFerrari 250 GTOFerrari DinoFerrari TestarossaFFVEfiatFiat TipofordFord BroncoFord CapriFord EscortFord Model Tford mustangFord ShelbyFord SierraFord ThunderbirdFranceGermanyH-Kennzeichenh-plateHarley-DavidsonHispano-SuizahistoryhondaHorchhot rodhow toItalyjaguarjaguar e-typejames bondJapanJay LenoJeepJeep WranglerJerry Seinfeldkit carklassicKlassikLamborghiniLamborghini CountachLamborghini MiuralanciaLancia DeltaLand RoverLINCOLNLincoln ContinentalLondonLotusmaseratimazdaMcLarenMecredesmercedesMercedes 300slMercedes SLMercedes-BenzMercuryMercury CougarMGMinimitsubishiMontereyMorganMorrismotorcyclemotorsportmoviesMuscle CarmuseummustangnissanNortonOldsmobileOldtimeroldtimersOpelOpel CorsaOsenatÖsterreichParisPebble BeachpeugeotPeugeot 504PlymouthPlymouth BarracudaPolandPontiacPontiac Trans AmporschePorsche 356Porsche 911Porsche 914Porsche TargaPortugalPSArallyRange RoverRenaultRenault 4Renault 4LRenault 5replicarestomodrestorationretromobileRM Sotheby'sRM Sotheby’srolls-royceRolls-Royce Silver ShadowRoverRussiaSaabsalonSalon RétromobileseatSEMAShelbyshelby cobrashowSkodaSotheby’sSpainspare partsStudebakersubarusupercarsSuzukitoyotaToyota CelicaToyota Land CruiserTrabantTriumphtuningUKUnited StatesusUSAVoitures de collectionVolkswagenVolkswagen BeetleVolvoVolvo AmazonVolvo p1800vwVW BeetleWartburgWILLYSYoungtimerZAZаукционЗапорожецколлекцияУкраина